Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Communiqué de presse décembre 2018

Communiqué de presse décembre 2018

Interdiction de circuler pour les véhicules Crit'Air 5 et non classés :

Paray-Vieille-Poste réclame des mesures plus sociales et environnementales !

Le Conseil de la Métropole du Grand Paris (MGP) a adopté le projet de mise en place d'une Zone à Faibles Émissions (ZFE) qui interdira les véhicules polluants à l'intérieur du périmètre de l'A86 à compter du 1er juillet 2019.

Nathalie Lallier, 1ère Maire-Adjointe de Paray-Vieille-Poste, Vice-Présidente du territoire Grand-Orly Seine Bièvre, et Conseillère métropolitaine, vient d'interpeller Valérie Pécresse, Présidente de Région, Patrick Ollier, Président de la MGP, Thierry Dallard, Président de la Société du Grand Paris, Michel Leprêtre, Président de Grand Orly Seine Bièvre, François Durovray, Président du Conseil Départemental de l'Essonne et Robin Reda, Député de la circonscription, sur cette décision unilatérale qui ne prend pas en compte la réalité des préoccupations de nos habitants.

« J'adhère à l'interdiction de circulation des véhicules aux critères de pollution importants. Ce que je refuse, c'est sa mise en place unilatérale dès juillet 2019 dans une zone aléatoirement désignée.

Encore une fois, ce sont les ménages aux plus faibles revenus qui vont être pénalisés.

Avant d'imposer de nouvelles contraintes aux citoyens, il serait plus judicieux de penser en amont à des aménagements et partenariats de bon sens ! »

Elle propose ainsi :

- d'inclure le transport OrlyVal au forfait Navigo, afin d'en diminuer le coût (actuellement le ticket aller avec connexion RER=12,10 €)

- d'instaurer comme pour Paris intra muros, 1 seul ticket T+ pour voyager en interconnexions (tram, bus, métro...) pendant 1h30

- d'instaurer un tarif unique pour les parkings relais de la Métropole aux abords des gares, afin de favoriser la prise de transports collectifs

- de créer un terminus voyageurs couplé au site de maintenance du métro M14 prévu dans la plaine de Morangis.

Nathalie Lallier, soutenue par Alain Védère, Maire de Paray-Vieille-Poste, conclut :

« Les grands projets métropolitains environnementaux sont légitimes. Cependant, les ambitions doivent prendre en compte l'ensemble du territoire de la Métropole. Nous ne souhaitons pas un Paris central et sa banlieue reléguée au rôle de servante. »