Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Soutenir le référendum contre la privatisation d'ADP

Soutenir le référendum contre la privatisation d'ADP

Donnez votre avis !

Un référendum d'initiative partagée relatif à la privatisation d'Aéroports de Paris a été initié en juin 2019. En effet, le gouvernement français a fait savoir son intention de privatiser le groupe sous la supervision de la Bank of America-Merill Lynhc en 2017.

Pour soutenir la proposition de loi (ci-contre) visant à affirmer le caractère public des aéroports de Paris, vous pouvez :

  • Vous rendre sur la page Internet officielle du référendum . Cochez la case "Je soutiens " puis "Suivant ". Donnez ensuite vos prénoms, noms, date et lieu de naissance... Attention : mettre une majuscule aux prénoms et ne pas mettre de virgule entre deux prénoms le cas échéant, mais simplement un espace, mettre une majuscule et des tirets à la commune de résidence. Besoin du numéro de votre pièce d'identité.
  • Remplir un formulaire papier. Imprimez le à partir du fichier ci-contre ou remplissez le directement au Guichet unique. Munissez vous de votre pièce d'identité.

Vous devez être inscrit sur les listes électorales de votre commune ou de votre consulat. Le numéro de carte nationale d'identité ou de passeport doit obligatoirement être mentionné sur le document. Les dépositaires doivent venir munis d'un document d'identité valide.

Ce référendum est ouvert jusqu'au 12 mars 2020 et a pour objectif de recueillir 4,7 millions de signatures pour que soit officiellement votée cette proposition de loi n°1867 (environ 10% du corps électoral.)

Dès avril 2018, le Maire proposait au Conseil municipal une motion (validée par les élus de la Ville de Paray et du Conseil territorial des 24 communes de Grand-Orly Seine Bièvre), s'opposant à cette privatisation et ayant pour but de préserver les emplois des Paraysiens et des citoyens du territoire, mais également de confirmer le maintien du couvre-feu entre 23h30 et 6h avec une limitation des mouvements de vol à 250 000 par an. Bien entendu, la Ville se réengage dans le même sens dans ce référendum.