Vous êtes dans : Accueil > Notre Village > Découvrir Paray > Paray et l'Aéroport d'Orly

Paray et l'Aéroport d'Orly

 

La relation Aéroport d’Orly – Paray c’est...

  • Une large part du territoire paraysien accueille l'aéroport d'Orly, pourtant Paray garde son esprit et son agréable cadre de vie pavillonnaire et verdoyant.
  • Économiquement, la Ville ne peut que se féliciter de la proximité de l'aéroport : il est le premier pourvoyeur d'emplois pour les Paraysiens.
  • Les retombées économiques ont permis à la commune de se doter d'équipements assurant aux habitants un choix de services de qualité.

Une relation riche de promesses d’avenir...

  • Le projet « Cœur d'Orly » ayant pour objet de développer sur le territoire un quartier d’affaires international à la fois humain et respectueux de l’environnement, va dynamiser ces résultats positifs pour la commune !
  • De futurs projets promettent un avenir à la relation entre Paray et l’aéroport : le pôle Orly-Rungis, deuxième pôle d'emplois après la Défense, va bénéficier de nouvelles dessertes en terme de transports. À l'horizon 2020, la création d'une gare TGV à Orly intensifiera le développement économique : l'aéroport deviendra un véritable complexe d'échanges à plusieurs niveaux, comme le sont déjà quelques aéroports européens.

 

La Maison de l'Environnement de Paris-Orly

Espace d'accueil, de dialogue, d'information et de documentation, la Maison de l’Environnement et du Développement durable offre une meilleure connaissance du territoire et son histoire, de la navigation aérienne et de ses principes. Le riverain dispose d'un espace ressources, base de données autour des thèmes d'intérêt (environnement, nuisances sonores, emplois, métiers...)

Le saviez-vous ? Le Concorde à Paray !

En 1934, Roland Payen, élève ingénieur aéronautique âgé de 20 ans, conçoit une aile d'avion innovante. Sa forme aérodynamique révolutionnaire permet aux avions de gagner en vitesse. Le concept est adopté dans l'aviation militaire. En 1956, le premier Mirage de Dassault est lancé et le 2 mars 1969, le Concorde effectue son premier vol. Le second Concorde (avec 650 heures de vol) est destiné à être détruit : la Ville le négocie alors au profit de l'association « Athis-Paray Aviation  ». Depuis 1988, il est exposé en bordure de la RN7 !

Le saviez-vous ? Un paraysien, pilote des Forces aériennes françaises libres !

C’est à Paray que le célèbre Marcel Albert, pilote des Forces aériennes françaises libres durant la Seconde guerre mondiale, grandit et découvre l’aviation. Retrouvez toute l’histoire de ce héros de guerre ci-contre.